Publicité
Prolifique, la saison dernière, avec les Magpies, Papis Demba Cissé a été positionné sur les côtés, en association avec son compatriote Demba Ba sur la pointe de l’attaque qui a enchainé les buts, avant son départ du club pour Chelsea. Ce départ met Papiss en situation pour se racheter. 
Tous des serials buteurs. Mais, les expériences, tant en club qu’en équipe nationale, ont montré que Papiss Cissé et Demba Ba ne sont pas compatibles dans un même dispositif. Le destin qui les a réunis un moment à Newcastle a décelé une disparité entre les deux, avant le départ de Demba Ba pour Chelsea.
 
 Les dispositifs de Pardew

Il a fallu les séparer pour se rendre compte de leur utilité à ne jouer ensemble en pointe de l’attaque. Si en équipe nationale, cela n’a pas encore porté fruit, avec Newcastle, les deux sénégalais ont connu des fortunes divergentes, en deux saisons. Papiss avait été prolifique, la saison dernière, à la pointe de l’attaque. Avec 13 buts, il est parvenu à éclipser Demba Ba, en club. Ce même dispositif a permis au natif de Pakao d’être plus efficace en sélection nationale.

Publicité

Mais, la roue a tourné, à l’entame de cette saison. Demba Ba qui était excentré, a regagné son poste de prédilection et Cissé est retourné sur les côtés. Avec l’absence des meneurs, Papiss, bon du pied, est décalé sur les ailes, pour participer à l’animation offensive du club. Le natif de Sèvre, dans la banlieue parisienne, sur la pointe de l’attaque, a prouvé son génie de serial killer des Magpies, pour éclipser, à son tour Cissé, resté inexistant, avec seulement, deux réalisations, contre 13 buts, pour Ba.

Papiss Cissé, l’espoir

Le départ de Demba Ba pour Chelsea met Cissé sur la sellette. Désormais, tout l’espoir des Magpies repose sur les épaules de l’ex-capitaine des Lions. Avec son dixième revers de la saison, Newcastle est plus que sur une pente descendante. Il faut alors redresser la barre. Cette situation interpelle directement le natif de Pakao, en sa qualité de deuxième attaquant le plus productif du club. Si le dispositif auparavant lui permettait de participer à la l’animation, Cissé va sans doute décrocher à l’intérieur, pour jouer devant les buts. Mis à part le souci de sortir Newcastle de l’ornière, dans la dernière partie de la saison, c’est un challenge sportif qui guette Papiss à prendre une revanche sur son destin.

Sauf que cette fois ci, il va falloir aller au charbon, pour s’en sortir. Parce que les situations ne sont plus les mêmes. L’apothéose de Cissé avait coïncidé avec la superbe forme de Newcastle. Tous les joueurs cadres absents aujourd’hui du terrain pour blessure, comme les meneurs de jeu, Ben Arfa et Johan Cabaye étaient au paroxysme de leur forme. C’est alors un test grandeur-nature pour Papiss.

 

Rewmi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici