Publicité

Face à la presse, la veille de match amical contre la Bolivie, le sélectionneur de l’équipe nationale A du Sénégal, Aliou Cissé, s’est présenté avec Krépin Diatta. Rappeler que ce dernier effectue son retour après une longue absence pour cause de blessure.

Publicité

Après la Bolivie, demain samedi, 24 septembre, à Orléans, en France, les Lions du Sénégal croiseront l’Iran, le 27 septembre, à Vienne, en Autriche. Pour lui, il ne faut « pas se dire que ce sont des matchs amicaux » mais « se donner à fond et essayer de donner le maximum pour pouvoir avoir un résultat positif. C’est le plus important ».

Poste de prédilection : derrière l’attaquant ou sur les côtés ? 

« Je pense que je n’ai pas de préférence parce que j’ai commencé à jouer à ces deux postes là depuis tout petit. Déjà, en équipe nationale U17, quand je suis arrivé, j’étais numéro 10 de base mais le coach qui était là me faisait jouer aussi comme excentré. J’ai appris et progressé ainsi. Par la suite, tout s’est bien passé quand je suis arrivé chez les U20. Joseph Koto m’avait positionné en numéro 10. J’ai rendu une bonne copie. Aujourd’hui, je n’ai pas de problème pour jouer à ces deux postes-là vu que même qu’à Monaco, mon coach me le dit souvent. ‘’Je sais que tu peux jouer un rôle derrière l’attaquant et sur les côtés. Je n’ai pas de préférence. Je reste à la disposition du coach. Là où il me fera jouer, je jouerai. »

Son rôle auprès des jeunes dont Ismaïl Jakobs

« En 2019, je suis venu dans cette équipe, et j’ai trouvé des aînés qui m’ont ouvert les portes et facilité mon intégration dans cette équipe. J’essaie, aujourd’hui, de faire la même chose. J’ai été dans les mêmes conditions quand je suis venu. Aujourd’hui, c’est mon tour surtout du côté des jeunes. Je partage avec tout le monde, Bamba (Dieng), Pape Matar (Sarr), et les autres. Ismail Jakobs, on partage le même club, je lui ai parlé aussi. Aujourd’hui, je suis très content qu’il soit là. J’espère qu’il va nous apporter beaucoup de choses. »

Match contre la Bolivie

« Ce sont des matchs très importants pour nous. Si la Fédération, le coach et son staff ont décidé de jouer la Bolivie, c’est pour une raison. Aujourd’hui, on connait les équipes de l’Amérique du Sud. C’est des équipes souvent agressives et joueuses. Donc, ça tombe bien (parce qu’) il y a une similitude avec l’Équateur. Ne pas se dire que ce sont des matchs amicaux. Il faut se donner à fond et essayer de donner le maximum pour pouvoir avoir un résultat positif. C’est le plus important ».

SourceEmedia
Article précédentSénégal vs Bolivie : Le remake de 2002, quand Bouba Diop et Mamadou Niang donnaient la victoire aux Lions…
Article suivantBolivie – Sénégal : Les compositions probables !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici