Publicité

Tenter d’expliquer ce qui arrive à Fernando Torres relève de l’impossible. L’Espagnol était dans le Top 5 des attaquants mondiaux il y a deux ans. Aujourd’hui, il ne marque plus et l’on se demande encore si l’on retrouvera le « vrai » El Nino. Bref.

Publicité

Effet collatéral, le joueur de Chelsea personnalise désormais l’inefficacité et le profond déficit de confiance. C’est en tout cas ce qu’il faut déduire des propos d’Alan Pardew, l’entraîneur de Newcastle, lorsqu’il parle de la situation de son attaquant Papiss Cissé, qui n’a marqué qu’une fois en 11 journées depuis août : « J’essaye de le calmer, de lui dire qu’il est toujours le même joueur et que nous avons toujours confiance en lui. C’est seulement un courte période, comparée à celle de (Fernando) Torres, par exemple. Mais je dois dire que nous allons y prêter attention, car nous ne voulons pas qu’il finisse comme ce pauvre Torres. Papiss est un super joueur et nous voulons le meilleur de lui-même », a commenté Pardew, défait à Stoke hier soir.

Source:Sofoot

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici