Publicité

Directeur de la Haute Compétition, Souleymane Boun Daouda Diop apporte des éclaircissements sur l’argent débloqué durant la présente campagne des Lions de la Teranga. Contrairement aux joueurs qui pensent que les trois cents (300) millions de francs cfa évoqués dans la presse sont destinés à l’équipe nationale, le représentant du ministère à Accra estime que  » les 300 millions de francs Cfa constituent la somme allouée au football après l’arbitrage budgétaire du Cnoss (N.d.r. : Comité national olympique) « . Cette somme couvre ainsi le match amical contre la Guinée à Paris, celui contre l’Angola à Conakry et les déplacements des clubs sénégalais engagés dans les compétitions africaines (Casa, Hlm). « L’état a débloqué 187 millions de francs pour cette campagne (N.d.r. : les deux matchs, contre l’Angola et le Liberia). Mais cette somme n’a rien à voir avec les conditions.

Publicité

L’Etat n’a pas choisi les conditions, c’est Giresse. Tous les lieux ont été choisis par lui, nous n’avons pas discuté de prix. Les menus des Lions ont été élaborés par le médecin Fallou Cissé. Il n’y a pas une seule exigence que nous n’ayons pas réglée. Ce que nous n’avons pas accepté de payer parce que n’étant pas, pour nous, pertinents, les 72 millions de francs Cfa pour un vol Luanda-Accra. Cette somme est trop élevée », déclare-t-il. Ce qui expliquerait que les Lions du football aient rallié, de Luanda, la capitale ghanaenne  par vol régulier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici