Publicité

Jouer pour le Sénégal, son pays d’origine, c’est le rêve de Souleymane Doukara. Ce jeune binational de 21 ans, qui évolue à Catane, en série A italienne, compte se battre de toutes ses forces pour intégrer la «Tanière» des «Lions».

Publicité

 

Souleymane Doukara. Il faut chercher à se familiariser avec ce nom. Ce jeune attaquant franco-sénégalais de 21 ans évolue à Catane, série A italienne. Où il est en train de se faire un nom. Pour sa première saison, il a joué une quinzaine de matches. Pour un temps d’apprentissage, d’intégration et d’adaptation, le natif de la banlieue parisienne ne se plaint pas. Au contraire, il s’en réjouit, même s’il est noté qu’il n’a pas planté des buts comme il l’aurait souhaité. N’empêche, le jeune Franco-sénégalais s’est éclaté en série A et assure avoir trouvé ses repères. C’est alors suffisant pour qu’il promette de mettre le feu dans les filets adverses la saison prochaine.

Explosif, surtout sur les côtés, Souleymane Doukara «est un attaquant technique et tactique qui va très vite. Il a surtout une très belle lecture de jeu», souligne-t-on. Des qualités techniques et tactiques qui le prédestinent à une belle carrière de football. Souleymane Doukara en rêve et compte se battre, de toutes ses forces, pour réaliser ce rêve. Celui d’intégrer surtout la «Tanière» des «Lions» pour défendre les couleurs de son pays d’origine. Et c’est avec beaucoup d’émotion que le jeune binational parle du Sénégal. «Je me sens plus pour le Sénégal que pour la France. C’est du Sénégal que viennent mes parents, grands parents et arrières grands parents. Je suis et je me sens Sénégalais. Je suis animé par l’amour du pays et l’amour pour le beau maillot du Sénégal», a confié Souleymane Doukara en séjour au Sénégal. Pour se ressourcer ? «Non. Je suis au Sénégal pour assister aux obsèques de mon manager Malick Bâ, décédé le 20 juin dernier, à Dakar», précise le jeune binational qui est accompagné de son conseiller spécial Badou Badji.

Insistant sur l’équipe nationale du Sénégal, il se livre à des confidences : «La tanière m’intéresse beaucoup. Je suis l’équipe nationale du Sénégal à distance. J’y ai des amis. Je connais Demba Bâ. On est du même quartier. Il est comme un grand frère pour moi». C’est alors suffisant pour qu’il se dévoile : «J’ai de grosses ambitions de jouer pour l’équipe du Sénégal. Mais, pour jouer dans cette équipe, il faut d’abord prouver en club. Je vais alors chercher à prouver dans mon club d’abord, avant de retrouver l’équipe nationale. Si on me convoque, bien évidemment».

De Châtillon à Catane, le grand bond en avant

Parlant du niveau des clubs français de Ligue 1, Souleymane Doukara souligne qu’«à part le Paris Saint Germain (Psg),  le niveau de la Ligue 1 française n’est pas aussi élevé». Et de poursuivre : «En France, il y a beaucoup de talents dans les quartiers ou dans les centres de formations. Ce qui se confirme dans les championnats des moins de 20 ans. La France dispose de beaucoup de talents mais mal exploités», semble regretter le sociétaire de Catanne.

Parlant de ses débuts, l’ailier droit du club italien raconte : «J’ai fait mes débuts dans un club de ma ville qui s’appelait Châtillon. Par la suite, j’ai fait plusieurs autres clubs autour de Paris. C’est lors d’un tournoi que le manager Malick Bâ m’a détecté et m’a recruté. C’est à ce moment que j’ai atterri en série C du Calcio. J’ai fait trois années là-bas, avant d’être recruté par Catane».

A Catane Souleymane Doukara ne se plaint pas : «La saison s’est bien déroulée et je me suis bien réintégré. J’ai sauté de la série C vers la série A. Le staff et même mes compagnons m’en ont félicité».  L’important pour un attaquant, selon cet international franco-sénégalais, «c’est de marquer des buts pour plaire à son public et retrouver le plaisir sur le terrain». Pour sa deuxième saison en série A, il compte en mettre beaucoup de buts pour taper à l’œil d’Alain Giresse, le sélectionneur des «Lions» du Sénégal.

 

Walfgroupe

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici