Publicité

Le président de la FSF, Augustin Senghor, s’est prononcé sur la préparation de l’équipe nationale du Sénégal en vu de la Coupe du Monde 2022, lors de l’Assemblée générale ordinaire tenue, ce dimanche, à Thiès.

Publicité

“Nous avons des contacts avec pas mal d’équipes européennes ou sud-américaines et même asiatiques. Depuis deux à trois mois, nous discutons avec l’Iran mais c’est difficile de trouver la fenêtre qui arrange tout le monde. Nous n’avons pas la latitude de jouer sur un continent et quelques jours après jouer sur un autre. Parce qu’il y a des problèmes de distance et de continent. Le règlement de la Fifa estime que, si vous jouez en Afrique par exemple, vous ne pouvez pas faire plus 5 000 kilomètres pour jouer un deuxième match. C’est pour préserver l’intégrité des joueurs. Il y a tous ces paramètres qu’il faut prendre en compte. Ce qui est maitrisable c’est la préparation qui va nous mener à la Coupe du monde en novembre prochain. Ce sera certainement au Qatar ou dans un pays d’à côté. Ce sont des options qui sont en train d’être dégagés. Nous cherchons des matchs et après il faut pouvoir les caler. Ce sera soit contre une équipe européenne, sud-américaine ou asiatique parce que ce sont les équipes qu’on va affronter en poule. À ce stade il ne sert à rien de fixer des matchs si on n’a pas de dates. Après les prochaines réunions de la Caf, on sera édifié et ça ira vite ensuite. S’il y a une possibilité, nous serons les premiers à sauter là-dessus et vous informer.” a laissé entendre Augustin Senghor.

SourceGalsenfoot
Article précédentCoupe Caf: Qui représentera le Sénégal entre le Jaraaf et l’Etoile Lusitana?
Article suivantCrystal Palace : Cheikhou Kouyaté ne prolongera pas son contrat et va partir !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici