Publicité

Porté sur les fonts baptismaux en 1976, l’Asc Diamano est l’une des formations les plus célèbres de la capitale du Ndiambour de par son palmarès très riche. Ce qui manque à cette équipe, c’est le trophée des phases nationales organisées par l’Oncav.

Publicité

Santhiaba-Nord devenu Santhiaba-Centre est un des quartiers les plus célèbres de Louga. On se souvient des grands clubs navétanes de ce quartier. Parmi ceux-ci, il y avait le stade de Reims, au sein duquel ont évolué, par exemple, Ibou Ndao Kébé, Yakhya Syll, Mamadou Diop dit Gaindé Bara, tous rappelés à Dieu.

Après le Reims, il y eut l’équipe de Saint-Etienne puis les Damels. Constatant l’insuccès du Damels durant deux années, les fils du quartier avaient décidé de mettre sur pied l’équipe du Diamano. A côté des activités sportives, les dirigeants d’alors ont toujours accordé une grande importance au volet culturel, notamment avec le théâtre.

Et on peut dire que la troupe théâtrale de l’Asc Diamano, sous la houlette de Youssou Mbargane Mbaye et Massamba Samb, est devenue la troupe du « Ngalam » de Louga. Le club Diamano fait la fierté de tout un quartier compte tenu de son palmarès. Selon le vice-président de cette Asc, Mouhamadou Baba Dia, c’est un club aimé par toute une ville car dans chaque quartier de la capitale du Ndiambour, il compte de nombreux supporters.

D’ailleurs, il s’est plu à dire qu’à chaque match, le Diamano draine des milliers de supporters vers le stade Alboury Ndiaye de Louga. A son palmarès, cette formation a gagné de nombreuses finales communales, départementales et régionales. Au niveau national, cette équipe a remporté, en 2004, le trophée de la Ligue des champions (1ère édition) organisée par l’Oncav, à Dakar. Aussi, cette formation a participé à deux phases nationales de l’Oncav mais au finish, pas un seul trophée. Selon Baba Dia, c’est le seul trophée qui leur manque.

Aujourd’hui, ce club a perdu un peu de son entrain et de sa gloire d’antan. Et Baba Dia a expliqué qu’une petite mutation s’opère présentement, soulignant qu’il y avait autour de ce club de grands dirigeants ayant les capacités nécessaires pour hisser toujours l’équipe vers le sommet.

Selon lui, aujourd’hui, c’est tout le contraire. Sur les ressources financières, notre interlocuteur a fait savoir que le club mise sur la contribution des habitants du quartier, les ressortissants établis à Dakar ou à l’étranger. De plus, il a expliqué que, parallèlement aux navétanes, le club dispose d’une équipe qui évolue dans le championnat de la nationale 2.

Il faut noter que cette Asc dispute chaque année le plus grand derby de Louga contre l’Asc Diawrine de Santhiaba-Sud. A Louga, le championnat national populaire a démarré et le Diamano a remporté son premier match face à l’Asc « Joom-Ji » par 3 à 0. Peut-être que cette Asc est enfin sur la route du grand sacre qui manque encore à son prestigieux palmarès…

[ilink]Download[/ilink][ilink]Download[/ilink]

Article précédentKader Mangane n’écarte pas un retour en Europe
Article suivantSénégal / Cote d’Ivoire: Lutte – Les acteurs appellent à la mobilisation autour des Lions

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici