Publicité

Après avoir contacté la FIFA afin de prendre des mesures pouvant être perçues comme une ingérence dans les affaires de la FUFA (Fédération ougandaise de football), le gouvernement ougandais a été mis en garde via une correspondance de l’instance internationale.

Publicité

Toutes actions ou mesures prises unilatéralement contre les structures et/ou les statuts de la FUFA seraient considérées comme une ingérence“, peut-on lire dans la lettre adressée par l’instance dirigeante par le biais de son secrétaire général à la Fédération ougandaise de football (FUFA). En effet, la FIFA voudrait que le FUFA soit considéré comme étant en parfaite légalité par  le gouvernement ougandais. Ce qui n’est pas le cas car, en Ouganda, le gouvernement considère que la Fédération ougandaise agit comme une entreprise privée alors qu’elle est une association et seules les sociétés anonymes sont autorisées à détenir des propriétés.

Cependant, le probléme reste entier car les Ougandais pensent que cette lettre n’est pas authentique. Selon eux, la FIFA devrait la faire parvenir par e-mail oubien par fax au lieu de l’envoyer par courrier.

Si jamais, les Ougandais se faisaient sanctionner par la FIFA avant le 6 Septembre prochain, le Sénégal serait le grand bénéficiaire. En effet, le Sénégal est premier de la poule J et l’Ouganda est la seule équipe capable de les rejoindre alors qu’un seul point les sépare.

Pour rappel le Sénégal et l’Ouganda devront s’affronter le 6 Septembre 2013 pour le compte de la 6éme journée des qualifications pour le Mondial 2014.

 

Galsenfoot

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici