Publicité

Fini les vacances pour Alain Giresse. Ce repos a juste été un temps de repli, pour réfléchir sur la prochaine étape de son contrat qu’il entamera le 5 mars prochain, date Fifa.En ligne de mire, la Can 2015, le technicien français attend d’être édifié sur le sparring Partner des Lions pour occuper l’espace.En direction de cette rencontre, il y a des réalités qui vont forcer Giresse à prendre des décisions surprenantes.  

Publicité

Les choses sérieuses commencent pour Alain Giresse dans son magistère avec le Sénégal. La première partie de son contrat s’est faite sans pression, parce qu’il n’y avait pas d’objectif assigné au français, concernant la qualification au mondial 2014. La deuxième partie exige une qualification à la Can 2015. Lequel objectif a bousculé ses vacances. Dans cette perspective, le technicien français a travaillé sur des questions comme, la recherche des sparring Partner, la greffe de son équipe. Il ne devrait pas se poser de question à l’état de forme de certains joueurs, surtout des héros à Marrakech face aux Eléphants, en match retour des barrages du mondial 2014. Depuis ce match en Novembre,   Sadio Mané, Papy Djilobodji et Salif Sané n’ont rien perdu de leurs talents. Ils ont plutôt émergé dans leurs championnats respectifs. C’est tout bénéfique pour Alain Giresse qui doit, dans quelques semaines, dresser sa liste pour le match amical du 5 mars prochain. Des réalités vont le contraindre à des décisions surprenantes.  

 

Papis ne s’est pas ressaisi, Momo Diamè un léger mieux

Le premier était la déception sénégalaise lors du match retour des barrages du mondial 2014 contre la Cote d’Ivoire, tandis que le second, dépossédé du brassard du capitaine, se ronger les pouces sur le banc. Après cette déroute, les observateurs les avaient à l’œil. Papis Cissé et Momo Diamé ont eu des fortunes diverses.  L’attaquant de Newcastle n’a jusqu’ci pas retrouvé sa place de titulaire en club. Auteur d’un seul but en 15 matchs joués en 24 journées (6 fois titulaire et 9 fois remplaçant) cette saison, Papis a scoré après 1208 minutes de disette. Momo Diamé, lui, s’est ressaisi avec Westham. Sa contreperformance en selection ne s’est pas répercutée sur sa prestation en club (22 matchs joués sur 24 journées et 2 buts). Son retour en sélection ne devrait souffrir d’aucune contestation, contrairement à Papis Cissé qui doit retrousser ses manches.

Demba Ba a dit la vérité

Les enseignements du dernier match des Lions exigent le retour d’un ténor dans l’équipe. Pour cela, Ferdinand Coly, ancien de la génération 2002, exhorte le retour de Demba Ba, écarté du groupe depuis contre l’Angola. «Le Sénégal a beaucoup tiré au but…Ne serait-ce qu’en un 1/4 d’heure ou 20 minutes dans la surface, Demba Bâ pourrait faire la différence», a-t-il soutenu tout juste après la rencontre Sénégal-Cote d’Ivoire à Marrakech. Mais, entre la demande des observateurs et l’état de forme du joueur, Alain Giresse était dans un dilemme cornélien. Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Demba Ba a levé un coin du voile sur sa relation avec le technicien français. Ce dernier a envisagé de rencontrer l’attaquant des Blues, dans le cadre de sa tournée en Europe. On peut donc dire que les deux semblent fumer le calumet de la paix.

La résurrection de Bayal Sall et Baye Oumar Niasse

Dans la foulée de la bonne performance des héros de Marrakech, Bayal Sall et Baye Omar Niasse se sont illustrés par leur régularité, au niveau de leurs champions respectifs. Écarté de la sélection depuis après le match contre l’Angola à Conakry, le défenseur central des Verts s’est rebiffé avec un stat de 18 matchs joués dont une fois remplaçant, en 23 journées. Ce n’est pas un fait du hasard, si Christophe Galtier, l’entraineur stéphanois, a laissé partir Kurt Zouma, le concurrent direct au poste, à Chelsea. C’est pour laisser une marge de progression à Bayal Sall dans la charnière centrale de l’As Saint Etienne. A peine ses baluchons déposés à Belediyespor, Baye Omar Niasse est devenu le Sénégalais le plus prolifique en Turquie, avec 10 réalisations qui l’installent au contact du meilleur buteur Aatif Chahechouhe, à deux longueurs. La performance de ces deux joueurs ne devrait pas échapper à Alain  Giresse.

 

REWMI

Article précédentOfficiel : Direction la Turquie pour Malickou Diakhaté
Article suivantThierno Makhtar Thioune dit avoir ”bien vécu la transition” entre Diambars et AS Pikine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici