Publicité

Le président de l’Olympique de Ngor souhaite renouveler le contrat de son entraîneur Sidate Sarr en fin septembre. Espérant lui faire signer trois ans pour prolonger l’idylle avec le finaliste de la Coupe du Sénégal, Rémy Juteau compte au préalable résoudre les difficultés financières auxquelles fait face son club, avant de se mettre autour d’une table avec le technicien, qui a réussi à faire monter l’équipe en Ligue 1.

Publicité

«On s’est fixé de se retrouver en fin septembre pour renégocier son contrat. On ne peut renouveler un contrat si on n’est pas sûr de pouvoir le payer». Ces propos sont du président de l’Olympique de Ngor quand Le Quotidien l’a interpellé sur l’annonce de Sidate Sarr con­cernant son prochain départ du banc de Ngor. «Pour moi, il n’y a pas de changement, je reste avec lui. Si c’était moi qui décidais, c’est lui. On ne peut pas s’arrêter puisqu’on va en Afrique. Malheureu­sement, il y a des problèmes financiers à régler», déplore Rémy Juteau, rencontré hier au siège du club.

Réagissant après la sortie de Sidate Sarr jeudi dernier dans les colonnes de Waa Sports disant qu’il rendra sa démission ce lundi, le président du club ngorois révèle que le technicien ne l’a pas encore saisi officiellement d’une éventuelle démission.

Les salaires de Sidate Sarr ont été payés intégralement

Malgré les difficultés financières auxquelles fait face le club, Rémy Juteau révèle avoir entièrement payé l’intégralité des salaires de Sidate Sarr contrairement à l’information véhiculée disant qu’on reste lui devoir de l’argent. Cependant le président de Ngor souligne faire face à deux mois d’arriérés de salaire qu’il peine à payer à ses joueurs à cause du retard accusé dans la perception de la deuxième phase de la subvention de la mairie de la localité (10 millions Cfa) cumulée à l’enveloppe de la mairie de Dakar promise en direction de la finale de Coupe du Sénégal, et qui tarde encore à tomber. «L’Acte 3 de la décentralisation explique qu’on tarde encore à entrer en possession de cette subvention municipale», regrette-t-il.
Sollicitant le soutien du président Macky Sall qui avait offert 10 millions Cfa au Casa Sports et au Jaraaf, les deux finalistes de l’édition 2013 de la Coupe du Sénégal, Rémy Juteau dit que l’heure est grave. «C’est très grave ce qui se passe ! Il faut qu’on règle nos problèmes avant de démarrer la saison. Je tire la sonnette d’alarme pour interpeller toutes les autorités qui se reconnaîtront à travers cet article et qui nous doivent de l’argent. Pour leur dire que nous sommes dans une situation difficile», s’alarme le dirigeant français.
Entretenant l’espoir de rentrer dans ses fonds, le premier responsable du club de Ngor compte changer le système de mise en place du budget du club en s’attachant les services d’un agent de marketing français, Gabriel Bartélony, pour aider à sceller des partenariats avec de grosses entreprises de la place. Parce que l’objectif qu’il se fixe est de surfer sur un budget de 120 millions Cfa au moment de vivre sa première expérience en compétition africaine avec la Coupe de la Caf. Ayant réussi le maintien en Ligue 1, l’Olympique de Ngor a été, la saison dernière, finaliste malheureuse de la Coupe du Sénégal face à l’As Pikine, qui a réussi le premier doublé de son histoire.

Article précédentNewcastle: Alan Pardew peut remercier Papiss Demba Cissé
Article suivantSÉNÉGAL – TUNISIE: Papiss et Diafra dans le calepin de Giresse, Moussa Konaté sur la sellette

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici